#26. Internement loufoque à la Nef des fous. (Lyon)

Maintenant que nous avons récupéré notre exemplaire du Petit Paumé, notre liste de restaurant s’est encore considérablement allongée. Et quand il nous fallait un restaurant pour dimanche midi, nous avons feuilleté ce célèbre guide pour y trouver l’inspiration. Nous nous sommes laissés tenter par la Nef des fous et sa décoration loufoque, car l’endroit nous avait été recommandé par des amis. Alors si en plus il est dans le Petit Paumé, le choix a été rapide. Ou presque, nous nous sommes quand même perdu longtemps dans les pages du PP 2016 (Petit Paumé édition 2016, on est trop In chez M&M), à rêver de notre déjeuner du midi.
Alors après avoir admiré la vue depuis Fourvière, nous sommes redescendus dans le vieux Lyon pour aller contenter nos estomacs affamés. Oui, nous avons gravi la montagne de Fourvière à la seule force de nos jambes. Et non, nous n’exagérons pas du tout. Enfin peut-être un peu. Bref, on se perd. L’essentiel, c’est que nous avons été nous réfugier bien au chaud à la Nef des Fous le temps que le brouillard se dissipe. D’ailleurs, on vous conseille d’y aller plutôt le soir, ou par un midi pluvieux.
En sortant, il faisait grand beau et si vous ne savez pas quoi faire de votre week-end, faites comme nous, allez découvrir la Demeure du Chaos à Saint-Romain-au-Mont-D’Or. Premier musée d’art contemporain en France, inattendu, surprenant et dérangeant, il vaut vraiment le détour.

La Nef des fous Lyon


L’endroit : La Nef des Fous
: 5 Rue du Bœuf – 69005 Lyon
Allo? : 04 78 42 73 67
Quand : Tous les soirs de 19h à 23h. Le dimanche midi de 12h à 15h.
Pourquoi : Un cadre loufoque où passer un dîner à deux ou en petit comité avec de bons amis. Si c’est votre premier rencard, vous pourrez au moins discuter du décor si la personne en face n’est pas intéressante !
Combien : 29€90 le menu.
http://www.la-nef-des-fous.com

Bref : on M, mais surtout pour la déco (et le saumon).


4 Du côté des papilles.

On l’avoue, du côté des papilles, nous sommes un peu partagés.
En effet, il n’y avait pas de fausses notes, la technique comme le dressage sont parfaitement maitrisés, les cuissons sont justes, c’est bon. Oui mais voilà, il manque ce petit truc qui donne de la vie, du pep’s, de la passion, de l’envie, de la fougue… Pardon, on s’enflamme un peu. Bref, les plats manquent de saveurs, ils ne sont pas percutants. Alors si tout est très bons, nous avons été un peu déçus. Peut-être était-ce à cause de leur superbe décoration, qui nous a donné de trop grandes espérances, mais nous nous attendions à retrouver autant de fun dans l’assiette qu’autour de nous. Les assiettes sont toutefois très joliment dressées. Avant de vous parler de l’excellente déco, nous allons revenir sur notre menu !

Les entrées :

  •  Cassolette de ravioles tomates/basilic et copeaux de parmesan
  • Tartare de magret de canard au pesto, copeaux de parmesan et pignons.

Les plats :

  • Filet de saumon, riz blanc, petits légumes et sauce citron-verveine. Il nous faut ici mentionner la parfaite cuisson du saumon, nous en avons rarement mangé d’aussi bon.
  • Filet mignon de porc en croûte d’olive noire et son émulsion d’ail blanchi.

Les desserts :

  • Crème brûlée à la praline rose. Si la crème brûlée était plutôt bien réalisée et toute rose, le goût de la praline était peu présent… on aurait bien aimé quelques morceaux croquants de cette petite merveille lyonnaise !
  • Crumble pèche et pistache. Association intéressante, mais rien de renversant.

En bref, les produits sont frais et de qualité, on sent le travail et la maitrise de la cuisine. Malheureusement, nous aurions aimé que nos papilles pétillent un peu plus. Prenez un petit verre de vin, mais on ne vous conseille pas spécialement l’apéritif maison (crémant et liqueur de pomme), c’était surtout sucré, et la pomme nous a vaguement rappelé l’amie Manzana de notre jeunesse.

ravioles nef des fous

plat nef des fous

saumon nef des fous

dessert nef des fous

5 Le lieu.

C’est fou. Complètement fous. Un repère de fous. L’église des fous. La Nef des fous. Loufoque du sol au plafond, et on M ça. Si vous êtes maniaque, psychorigide du rangement ou que vous aimé le blanc et les ligne droites, fuyez. Sinon, courrez chez les fous, vous ne serez pas déçu. Ambiance tamisée, chaises dépareillées, assiettes de tous les genres, couverts torsadés, tableaux improbables et poissons dans la baignoire. Ça, c’était pour vous mettre l’eau à la bouche. Et pas celle des poissons. Vous décrire toute la déco est impossible. Et vu la lumière, très difficile à photographier. Alors le mieux, c’est que vous y alliez ! (Et dans ce cas, prenez le filet de saumon, ce fût un gros coup de coeur).

aperitif nef des fous

deco nef des fous

4 Le service.

Les salles du haut et du bas étaient remplies, et pourtant le service n’a pas perdu en efficacité, ni en sourire. Très sympathique du début à la fin, ce fût très agréable. Professionnels jusqu’au bout.

Un soir, allez vous faire interner chez les fous !

Et vous, il vous plait cet asile de fous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :