#14. Déjeuner traditionnel au Bouchon des Carnivores

Nous sommes de passage à Lyon, et notre premier test n’est autre qu’un bouchon Lyonnais, un de ces restaurants typiques où l’on sert des produits authentiques dans une ambiance chaleureuse, en particulier des spécialités comme les quenelles, la viande ou les tripailles. Rassurez-vous, les bouchons proposent aussi quelques salades, soupes à l’oignon, etc. qui plairont à ceux qui ne sont pas très carnivores. Soyons d’accord, ce ne sont pas des lieux très appropriés pour des végétariens ou pire, des vegans. Mais il vous sera sûrement possible, au moins pour les végétariens, de trouver un ou deux compromis pour accompagner vos amis carnivores.
Ici à Lyon, les bouchons sont légions et se trouvent un peu partout, en particulier dans le Vieux Lyon ou dans la rue Mercière. Pour notre première fois (toute toute première fois…), nous n’avons été dans aucun de ces deux lieux mais nous sommes arrêtés rue des Marronniers, entre la place Bellecour et le Rhône, au Bouchon des Carnivores. Ce bouchon typique appartient à la famille Chabert, qui possède trois bouchons dans la ville Lyonnaise et un autre à Collonges. Dans ce restaurant spécialisé dans la viande, on trouve toutes sortes de viandes labellisées et une décoration très… bovine.
Bref, nous avons apprécié notre premier bouchon !

deco 4


L’endroitLe Bouchon des Carnivores
: 8 Rue des Marronniers, 69002 Lyon
Allo? : 04 78 42 97 69
Quand : Ouvert 7j/7 en non-stop à partir de midi.
Pourquoi : Assouvir une envie de bonne viande et passer un moment dans un vrai bouchon lyonnais.
Combien : 12€ pour les salades, 20 à 30€ les plats de viande, 15€ ceux de volailles. Par ici : la carte.
Leur site internet.

Bref : on M.


3.5 Du côté des papilles.

Nous avons vu passer quelques assiettes qui avaient toutes l’air bien dressées et appétissantes. De notre côté, nous ne nous sommes pas vraiment aventurés dans les spécialités de tripes ou autres, car on va vous avouer quelque chose, ce n’est vraiment pas notre truc. Dans nos assiettes :
– Salade estivale : Tomate, Mozzarella, mélange de salade, melon et jambon de pays.
Une salade simple, sans grande prétention mais présentée de manière agréable (et assez classique). Les produits sont frais et bons, la salade un peu trop submergée de vinaigrette. Alors ce n’est pas le mieux à faire pour le politiquement correct, mais nous avons tout mélangé. Et hop, c’était au top !
– Fricassée de volailles à la crème, accompagnée de riz. Encore un plat bon et sobre, la volaille arrive dans sa cocotte, bien au chaud avec la sauce à la crème. La viande est tendre et le petit riz est tout à fait convenable.
Il pleuvait dehors et ce n’était pas un jour à être raisonnable, alors nous nous sommes laissés tenter par un dessert. Une crème brûlée, plutôt bonne mais elle est seulement passée au chalumeau avant l’envoi : on avoue qu’une crème brûlée chaude aurait été sympa. Ensuite un café gourmand, qui se composait ce jour là : d’un petit cannelé (pour une fois pas complètement spongieux, un bon point), d’une boule de glace (parfum tarte au citron meringuée, notre coeur chavire), un morceau de gâteau au chocolat (moelleux à souhait, miam miam) et d’une part du dessert du jour (tarte à la praline, très sucré comme souvent mais délicieuse).
En résumé, le repas était sans fioritures, une simplicité délicieusement assumée, un respect de la tradition comme on l’M dans un bouchon.

fricassee

Salade estivale

Cafe Gourmand

4.5 Le lieu.

Ah, la décoration du bouchon. Un joyeux bordel très organisé. Deux salles, des vaches à toutes les sauces, et on ne parle pas ici de la béarnaise ou de la sauce au poivre. Des tableaux de vaches, des sculptures et des figurines de vaches, des plaques remportées lors de concours de bouchers, des tables représentant ces-dites plaques et une tête de vache. Même des vaches dans les toilettes. On en oublie des dizaines, mais souvenez-vous seulement qu’il y en a partout. L’endroit est chaleureux, des colliers d’attelage pendent du plafond, on s’assoit sur de vieilles banquettes, les corbeilles de pain sont préparées sur un vieux billots délicieusement usés. Tout est old-school mise à part quelques représentations de vaches plus moderne. Et l’ensemble fonctionne merveilleusement bien. L’oeil se promène en attendant les plats, on est heureux de se trouver dans ce fouillis qui, n’importe où ailleurs, serait qualifié de « Tout Much » ou de « Vieillot ». Ici, c’est juste merveilleux.

deco 1

deco 3

3 Le service.

Un peu bourru d’apparence, quelque peu pressé, légèrement distant. Déjà, ils ne font pas « Meuh » ! Mais le service est maitrisée, efficace, le ballet des clients continue, tout semble parfaitement rodé, huilé, organisé. Et comme nous le disons souvent, « What goes around, comes around » (non, Justin Timberlake n’est pas un M !). En français, « on récolte ce que l’on sème ». Bref, un sourire en entrainant un autre, notre serveuse est devenue de plus en plus ouverte, et on a senti la réelle satisfaction du travail bien fait lorsque nous l’avons remercié pour notre agréable déjeuner.
Bref, un bouchon qui s’est montré à la hauteur de ce qu’on attendait de ce type d’établissement !

Si vous voulez vous faire bouchonner, Foncez !

Et vous, c’est quoi votre meilleure adresse de bouchon M ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :