#11. Le vent ne souffle pas aux Alizés

Quoi de plus incontournable dans le pays breton que la crêperie ? Même le cidre, le kouign-amann, le Fest-Noz et les plateaux de fruits de mer ne font pas le poids. Alors sur le port de Paimpol, les restaurants-crêperies sont légion et choisir le bon endroit peut relever du casse-tête ou de la loterie. En effet, si la crêpe se compose « seulement » d’œuf, de lait et de farine (sarrasin ou froment) voire de sucre pour sa pâte, ne croyez pas qu’elle soit simple à réaliser. Au contraire, une bonne crêpe est très compliquée à débusquer. Nous voulions vous parler de la crêperie Le Penn’Ty dont les crêpes et galettes sont délicieuses. La déco ne mérite aucun commentaire et le service est longuet mais l’endroit -enfin surtout ses galettes et ses crêpes !- mérite quand même de s’y arrêter. Seulement voilà, une fois le 15 Août passé, à Paimpol, la ville se meurt. C’est triste, incompréhensible et désespérant, mais un mercredi soir, beaucoup de restaurants sont fermés et pour ceux ouverts, il est parfois compliqué d’y manger tardivement (comprenez 21h30…). Alors nous avons atterri aux Alizés, à quelques mètres de notre point de chute d’origine, à cause d’un vague souvenir de recommandations faites par des amis.
Vous savez ce qui est terrible ? Choisir de passer sa soirée au restaurant et en ressortir terriblement déçu. Rien de catastrophique aux Alizés (enfin peut-être le dessert quand même), mais une accumulation de petites erreurs et problèmes qui nous gâche le plaisir. On vous le déconseille, et le manque d’implication du personnel ne nous donne pas envie d’y retourner pour une seconde chance.
On n’M pas et on vous explique pourquoi (parce qu’on ne fait jamais une critique négative gratuitement).

carte


L’endroit : Crêperie Les Alizés
: 14 Rue des Huit Patriotes, 22500 Paimpol
Allo? : 02 96 22 03 90
Quand : Tous les jours, sauf le lundi hors saison.
Pourquoi : En théorie pour manger une crêpe. En pratique, pour rien.
Combien : Petits prix, environ 5 à 8€ la galette, 2 à 6€ la crêpe.
http://creperielesalizes.pagesperso-orange.fr

Bref : on pas.


1 Du côté des papilles.

Au premier coup d’œil, la carte est alléchante et semble originale, avec par exemple des wraps-galettes, ou encore une galette pesto qui mêle le chèvre et la crème de basilic. Puis, on remarque que les ingrédients sont assez souvent les mêmes, et la carte n’est pas si travaillée que cela. Nous interrogeons le serveur sur l’absence totale de champignons à la carte : cela ne se vendait pas assez et le champignon ne se garde pas bien (sic), ce qui engendrait trop de pertes (et la gestion des stocks alors ?!). Et pas de fondue de poireaux non plus, pour accompagner les noix de St-Jacques ? Non, le poireau est trop compliqué à cuisiner (sic), c’est de toutes manières peu courant dans une crêperie (ah bon ? C’était pourtant ma galette préférée quand j’étais petite, je la commandais partout) et … ce n’est pas gérable de faire une bonne fondue de poireaux lorsqu’on doit en même temps tourner les galettes sur le bilig (c’est-à-dire faire minute la galette en étalant la pâte sur la crêpière). Sauf que, si la pâte de nos galettes était bonne, avec un vrai goût de sarazin, elle avait été pour sûr réalisée le matin et réchauffée avant de nous être servie. Comprenez donc à tout cela : ils n’ont aucune envie de s’embêter.
D’ailleurs, ça se voit.
Nous avons pris la fameuse galette pesto : chèvre, jambon, tomate et crème de basilic. Simplement pliée en carré et posée dans l’assiette, effort de présentation : 0. Elle était correcte mais sans plus ; le chèvre n’était pas du chèvre de qualité, une simple bûche coupée en fines tranches, la crème de basilic était … indécelable. Pas mauvais mais loin d’être un régal.
Passons au deuxième plat : le wrap-galette, chèvre, bacon, salade, servi avec des frites. L’idée nous a beaucoup plu mais la réalisation était décevante : la salade était directement dans le wrap, ce qui a fait très vite refroidir la galette ainsi que le chèvre (de piètre qualité) qui est devenu lourd voire pâteux. Les frites ? Des allumettes sorties du congelateur.
Bref, pour le plat, ce n’était pas terrible, mais cela restait correct.
Au dessert, tout est devenu plus laborieux. Une crêpe beurre-sucre (transformée en beurre-sucre-citron suite à une erreur) et une beurre-sucre-éclat de spéculoos (bonne idée !)… mais où est le beurre ? Les crêpes sont sèches, ce qui ne devrait même pas arriver pour une crêpe nature tournée minute… alors une beurre-sucre, même réchauffée, devrait être moelleuse.
C’est sur ce dernier outrage à la crêpe bretonne que nous sommes partis du restaurant, déçus. (C’est pour cela que nous avons succombé à la tentation d’Adam ! Mais cela est une autre histoire).

Pesto

WRap

crêpes

1.5 Le lieu.

La crêperie, c’est un peu comme les restaurants chinois ou japonais. Que l’on y mange bien ou mal, la décoration est –presque- toujours nulle (soit proche de zéro, soit proprement laide). Cette crêperie ne fait pas exception. La terrasse … n’a rien, les tables ne sont même pas dressées. Son seul atout est d’être dans une petite rue piétonne assez agréable. L’intérieur est basique, des murs en pierres, bois brut, et quelques tableaux. Pas de quoi s’y attarder.

devant

Interieur

1.5 Le service.

Certes, les plats sont arrivés très vite. Ceci dit, comme ils semblent se contenter de réchauffer les galettes, ça n’est pas bien compliqué. Les serveurs étaient plutôt sympathiques, bien qu’assez peu professionnels. Par ailleurs, celui qui s’occupait de notre table a dû prendre nos questions sur les ingrédients comme une invitation à nous prendre pour ses copains… Son discours, déjà rendu absurde par les histoires de champignons et de poireaux, devenait au fil du repas un peu trop familier. On ne veut certainement pas se retrouver avec un serveur tiré à quatre épingles comme dans un 3 étoiles, mais un peu de tenue devant les clients nous semble être une attente normale dans un quelconque restaurant.

Si vous avez envie d’une bonne crêpe, allez ailleurs  !

Et vous, c’est quoi votre crêperie M ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :