#9. Bon vin et bonne chère en Alsace

En cette période estivale quasi-caniculaire, si la majorité des Français délaissent bien volontiers leur « train-train » quotidien le temps d’une semaine ou deux pour parfaire leur bronzage sur les bords de la Méditerranée, certains de nos compatriotes, réfractaires aux plages bondées, en profitent pour découvrir l’Alsace sous sa plus belle facette, bien loin de l’agitation hivernale. Alors pour se détendre après quelques journées de travail bien chargées, il est parfois bon de se glisser, pour quelques heures, dans la peau des touristes – mais si possible loin des pièges à touristes. Aujourd’hui direction l’Hostellerie Schwendi, en plein coeur du charmant village fortifié de Kientzheim (68) , situé à deux pas des incontournables de la région, à savoir Kaysersberg et Riquewihr, – à ne pas confondre avec Kientzheim (67), point de départ du célèbre château du Haut-Koenigsbourg qui surplombe toute la plaine d’Alsace.

Source : http://www.schwendi.fr/
Source : http://www.schwendi.fr/

Sur la place centrale du village décorée d’un ancien puit joliment fleuri, l’Hostellerie Schwendi propose une agréable terrasse ombragée depuis laquelle on peut admirer les charmantes façades colorées à colombages du restaurant, mais aussi de l’hôtel 3* affilié à la chaîne volontaire Logis, typiques de la région, ou encore le petit ruisseau qui coule le long de la rue pavée, apportant ainsi une touche de fraîcheur au lieu.


L’endroit : Hostellerie Schwendi
 : 2 Place Schwendi, 68240 Kientzheim
Allo? : 03 89 47 30 50
Quand : Tous les jours, sauf le mercredi toute la journée et le jeudi midi
Pourquoi : Déguster des mets mêlant tradition et originalité dans un cadre (a)typique
Combien : De 7,50€ à 28€ à la carte ; Menus de 25€ à 63€ (Par ici le menu !)
http://www.schwendi.fr/index.htm

Bref : on M.


4 Du côté des papilles.

Ici la carte est un savant mélange entre tradition et modernité, fraîcheur et fait maison, simplicité mais sans jamais tomber dans la banalité. En témoigne une entrée de saison généreusement servie : le Melon associé à un jambon cru d’Alsace. L’assiette manque certes d’un peu de travail dans la présentation, mais la générosité et la fraîcheur des produits nous font vite oublier ce petit détail. La Brochette de Saint-Jacques en croûte de noisettes accompagnée d’une salade de pomme verte témoigne quant à elle du véritable savoir-faire du chef, tant dans la présentation que dans la cuisson parfaite. Une entrée qui se suffirait presque à elle-même, mais puisque M&M sont gourmands, nous ne voulions pas nous arrêter en si bon chemin.

Pour suivre, la Raviole ouverte de poissons et langoustines servie avec un coulis de langoustines est elle aussi généreusement servie, tant dans la quantité que la diversité des poissons. Une nouvelle fois, les cuissons sont parfaitement maîtrisées et les poissons fondants à souhait, tout comme la raviole noire qui vient chapeauter le plat. On regrette néanmoins que le coulis de langoustines, certes d’une jolie couleur orangée, ne soit pas un peu plus relevé et épicé, mais tout est affaire de goût. Le filet de Cabillaud gratiné aux herbes, accompagné d’une fricassé de cuisses de grenouilles (désossées !) à l’estragon est quant à lui parfaitement assaisonné et se révèle être tout aussi généreux tant dans l’assiette que dans les saveurs.

Notre gourmandise a cependant quelques limites, notamment lorsqu’il fait chaud, alors pour le dessert, nous avons passé notre tour, ça nous fera un bon prétexte pour y retourner !

4Le lieu.

Un charmant petit village alsacien bien loin de la frénésie touristique, que demander de plus ? La terrasse n’est certes pas très grande mais très agréable, même en plein soleil à l’heure du déjeuner, avec son ancien puit fleuri qui trône en plein milieu de la place centrale du village, entouré de maisons à colombages. Pour ceux qui ne supportent pas la chaleur estivale, le restaurant propose deux salles climatisées au sous-sol ; à défaut de ruelles pavées et de colombages, on peut alors profiter d’un élégant décor en bois et de vieilles pierres qui ornent les murs.

Puit
La terrasse ombragée et le puit fleuri.

4Le service.

Le service dans cette chaleureuse maison familiale témoigne de l’hospitalité commune à bon nombre d’établissements de la région. Ici on vous accueille avec le sourire comme si vous faisiez parti de la famille, les conseils sont de bon ton et le personnel est réactif sans être trop présent. Il convient notamment de souligner les conseils avisés concernant les breuvages chers à Bacchus qui accompagneront votre repas. La carte des vins est certes réduite, mais regroupe tous les incontournables de la région comme le Crémant ou le Gewurtztraminer Vendanges Tardives, et surtout, la majorité des bouteilles proposées sont issues de la propre récolte de la famille à quelques encablures de là.
Témoins de l’art de recevoir, l’excellent Kougelhopf fait maison, ici proposé dans une version salée, viendra accompagner votre apéritif, alors que quelques mignardises, elles aussi maisons viendront clôturer ce beau moment sur une note sucrée. Gageons que l’accueil réservé aux clients de l’hôtel est tout aussi chaleureux, en tout cas il nous tarde d’y retourner, notamment pour goûter aux plaisirs sucrés de la maison !

A’Gueter ! – Bon Appétit en Alsacien.

Kougelhopf
Kougelhopf salé maison et Pinot Gris de la propre récolte.

En Bref, un vrai coin de paradis à ne pas rater dans la belle région Alsacienne !

Et vous, c’est quoi votre endroit M bien loin de la frénésie touristique ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :